Visites à la prison au Honduras

Categories: Honduras

Au Honduras, les volontaires du Point-Cœur de Tegucigalpa visitent les femmes de la prison de Támara. Solène raconte l’une des ses dernières visites : 

 

Solène en mission au Honduras

Je regarde ma montre : 15h40. Il ne me reste que 10 minutes avant de rentrer à la maison. Priant l’Esprit-Saint de m’amener à la personne qu’il m’inspirera, j’aperçois une femme seule qui attend son tour pour appeler à la cabine téléphonique. Je m’assois à côté d’elle, on échange quelques mots et très vite elle me transporte à l’essentiel en me livrant un fort témoignage. En prison depuis un an et demi, Maria-Jose rend grâce à Dieu : « C’est un véritable cadeau que Dieu m’a fait en m’envoyant ici. Je sais que si je n’étais pas là, je serai morte à l’heure qu’il est. Enrôlée dans la mara[1], je vivais dans la peur, frôlant souvent la mort. » Elle continue : « Je préfère que mes enfants me visitent en prison qu’à la tombe. J’étais si égoïste, remplie de Moi, Moi, Moi. Même mes enfants ne m’intéressaient pas. 
Ici j’ai rencontré Jésus. C’est Lui qui m’a amené en prison pour me sauver. J’y ai tout appris. Je lui dois tout. C’est un lieu horrible, un lieu de souffrance, mais le vrai enfer, c’était ma vie avec la mara. 

A quoi servirait d’avoir le meilleur avocat du monde et beaucoup d’argent? J’ai une certitude : ce n’est ni l’avocat, ni l’argent qui vont me faire sortir d’ici. C’est la volonté de Dieu. Et son temps n’est pas le mien. Je sortirai quand Il me saura prête, prête à vivre une vraie vie auprès de mes enfants. »
_____________

[1]Les « mara » sont les gangs qui s’affrontent et instaurent un climat de violence en Amérique Centrale.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin