Un moment entre amis !

Wilson, Vivian, Natalia, Mateo et Fernando dans pendant le déjeuner d’anniversaire

Benjamin est depuis plusieurs mois au Point-Cœur de Montevideo. Vivian est un pilier fidèle du chapelet, et l’amitié ne fait que grandir.

Je connais Vivian depuis le début de ma mission. Elle vit avec Wilson son époux, et Alan son neveu. Vivian a de gros soucis de mémoire et, peut-­être pour cela, elle a une grande réserve à chaque fois qu’un nouveau arrive dans la communauté. Une fois ce cap de la confiance passé avec moi, c’est incroyable comme notre amitié s’est enrichie ! Toute sa famille nous avait accompagnés à notre sortie du 1er janvier, et 2019 a vu bien d’autres moments partagés avec elle ! Très souvent, Vivian vient en début d’après-­midi pour prier le chapelet avec nous. Cette fidélité à la prière qu’elle a, m’a vraiment ouvert les yeux, tandis que je vivais chacune de ses visites comme une épreuve de patience, (elle arrive souvent à l’heure de la sieste, moment sacré dans notre journée bien chargée !), elle a su m’aider à vivre pleinement ma prière par l’intensité qu’elle y met. Après quelques semaines avec ce rythme de visites de Vivian pour prier, la voici qui arrive un après-­midi chez nous avec un peu d’avance. Je lui ouvre la porte encore à moitié endormi et lui demande si elle est venue pour prier. Vivian me répond en riant : « Non, je suis venue passer un moment avec mes amis ! » Dans la mission, j’ai vu plus d’une fois que l’extraordinaire jaillit de la routine. Dans cette situation si simple, Vivian a su me montrer qu’elle était bien plus que « l’amie du chapelet», mais une amie en vérité qui cherche avant tout à passer du temps avec nous. Aujourd’hui, elle est, plus que jamais, présente auprès de « ses amis les missionnaires » comme elle nous appelle. Parfois, elle vient alors que nous sommes déjà avec d’autres amis, et alors elle se place silencieusement dans un coin, heureuse de pouvoir être auprès de nous. Déjà en France, j’étais heureux de pouvoir fêter les anniversaires de mes amis auprès d’eux. Maintenant plus encore, et nous avons donc reçu Vivian et Wilson pour leur double anniversaire avec Alan, Fernando leur fils (qui a mon âge), Natalia sa compagne et Mateo leur enfant. Sans notre invitation, ils n’avaient pas trouvé une occasion de le fêter tous ensemble entre le travail (pour Fernando et Wilson) et l’école (pour Alan). La fête était belle, et le moment était si rare, si profitable que je l’ai vraiment vécu comme la fête d’une seule et même famille dont notre communauté faisait partie.

 

 Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Benjamin F En mission en Uruguay