Un roi mage étonnant !

En mission à Vieux-Moulin, Sr Albane accompagne une fois par semaine des personnes handicapées sur leur lieu de travail, elle y rencontre des personnes étonnantes !

« Les rois mages étaient pleins d’amour de l’Être, la caractéristique des pauvres en esprit ; car le pauvre en esprit est un enfant aux yeux écarquillés qui dit « oui » à tout ce qui se présente à lui avec évidence. » (Don Luigi Giussani)

Pauline et Sr Albane, à l’ESAT

En lisant ces quelques lignes de Luigi Giussani, les visages de mes amis de l’ESAT (ex-CAT) me viennent spontanément à l’esprit. Je les retrouve une fois par semaine pour les accompagner dans leur travail avec quelques lycéens de Compiègne. Parfois je revois l’un ou l’autre à la messe… Oleg, par exemple, participe à l’animation de la messe du mercredi soir avec son harmonica. Je pense que le bon Dieu regarde plus son cœur et son enthousiasme que la prestation musicale elle-même ! Et quand arrive le moment de la consécration et de l’élévation, alors que nous sommes tous en silence devant le mystère de l’Eucharistie, la voix d’Oleg s’élève sans fausse pudeur : « Mon Seigneur et mon Dieu ! ». Si je suis distraite à ce moment-là, c’est lui qui me remet face au mystère.

Dany est un autre de mes « préférés » ! C’est un jeune homme d’une trentaine d’année, petit de taille et atteint de trisomie, comme Oleg. Il est fan du pape François et s’est acheté tous ses livres bien qu’il ne sache pas lire ! Un dimanche, je le retrouve à la messe, tout seul sur son banc alors que les autres membres de son foyer sont installés de l’autre côté de l’église. Je m’assois à côte de lui, il me regarde d’un air bougon et me lance très sérieusement : « Je ne crois pas en Dieu » ! Je lui demande s’il est fâché avec le Bon Dieu, on discute un peu et puis la messe commence… Arrive le moment de la consécration et je vois Dany quitter le banc et s’avancer devant l’autel pour se prosterner devant le pain devenu Corps du Christ. Quelques instants plus tard, il revient rayonnant nous donner la paix du Christ. Quelle grâce ! Ce jour-là Dany m’a profondément émue et je repense souvent à cet instant-là quand il m’est si difficile de sortir de ma mauvaise humeur, de ne pas rester bloquée sur une dispute, de ne pas m’enfermer dans ma tête, mon imagination ou mes soucis et que je subis la réalité ou passe à côté des événements, des rencontres… Dany a cette liberté là, cette disponibilité ! Il boude, il est de mauvaise humeur, mais son cœur reste « joignable », ouvert. Devant l’évidence, devant ce Dieu fait chair, il lâche son égo, il regarde l’étoile, il reconnaît l’évidence, il adore ! Quel magnifique roi mage !

 

EnregistrerEnregistrerFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Sr Albane Servante de la Présence de Dieu, en mission à Vieux-Moulin (France)