Une journée particulière pour Mathias

Groupe d’amis de Lima en sortie à Guayabo

Au Point-Cœur de Barrios Altos à Lima, Charlotte nous confie Mathias, nouvel ami de Jésus.

Une grande joie dont je voulais vous parler. Vous connaissez Mathias, le fils de Sonia qui habite en face de chez nous, le frère de Gérard (celui qu’il m’a tant coûté d’aimer quand il faisait ses crises). Il a dix ans. Sa famille est une de celles qui souffrent le plus, dans notre quartier. Cela, vous le savez, mais je ne vous ai pas encore parlé de son chemin de foi. Très souvent, quand nous partons à la messe, Mathias court vers nous et nous demande s’il peut nous accompagner. Il reste tout le temps de la messe et, chaque fois, au moment de la communion, il essaie de négocier pour aller, lui aussi, recevoir l’hostie consacrée, Jésus. Voyant son désir de communier, nous en avons un peu parlé avec sa mère il y a quelques mois. Hors de question, il ne s’inscrira jamais à la préparation à la paroisse, plus la peine d’en reparler ! C’est, entre autres, grâce à Hugo, un ami péruvien parti en mission avec Points-­Cœur au Brésil, que Sonia a fini par ouvrir son cœur au désir de son fils. Hugo vient nous visiter de temps en temps, et Mathias l’aime beaucoup, tant il l’appelle son parrain. Ce terme montre son affection, mais Hugo y a pensé sérieusement et a fini par lui proposer de l’être en vrai, si un jour il voulait se faire baptiser. A la grande joie de Mathias ! L’amitié qui les unit est précieuse pour Mathias, lui, dont le père est mort, et qui a tant besoin d’une figure masculine aimante à ses côtés, d’un modèle d’homme qui l’accueille tel qu’il est et l’aide à grandir. J’ai pu donc accompagner Sonia à la paroisse pour inscrire son fils, à la première communion en décembre, et au baptême en octobre. Dimanche de Pentecôte, Mathias s’est levé tôt pour se préparer et partir avec nous à la messe de 9h. Jamais il n’a été aussi attentif, spécialement au moment de la consécration. A la fin de la messe, il me demande de le laisser aller tout seul au cours de « caté ». A 11h30, au Point-­Cœur, on frappe à la porte. Gaëtan, un volontaire du Point-­Cœur de la Ensenada, qui a terminé sa mission et a voulu donner encore un temps pour aider chez nous, ouvre : « Mathias ! Tu vas m’aider à cuisiner ! » Mathias est trop heureux de couper les carottes, les haricots, avec un grand frère. Il nous a montré son premier cours sur la Création, où après avoir rempli les phrases à trous de la Bible, il a pris la résolution de respecter les autres et de faire attention à la propreté de son environnement. Il est resté déjeuner avec nous, a mangé avec appétit, pétillant de joie, tranquille, heureux de ce moment privilégié juste pour lui. Pour ma part, c’est magnifique de voir un enfant que j’aime, grandir non seulement physiquement, en intelligence, mais aussi dans la foi, dans l’amour.

 

 

 

EnregistrerEnregistrerFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Charlotte C. En mission à Lima au Pérou