Dernières recommandations

 Après deux ans de mission à Bangkok, Anne-Laure est rentrée en France. Elle recommande une dernière fois ses amis thaï à la prière de ses parrains :

Anne-Laure à Bangkok

Cette lettre est un peu différente des autres, et les nouvelles des Amis ne sont plus aussi fraîches et directes, mais ça ne fait rien, sur place ou non, c’est bien d’eux qu’il s’agit ! Skype, le portable et les lettres ne remplacent pas le vis-vis et cette Joie de la rencontre que j’ai goûtée pendant ces deux années, mais restent des supports précieux. Peu après mon retour, j’ai eu la Joie d’avoir certains amis au téléphone, comme Phi Jaq et Pa Noï pour leur anniversaire. Quelle Joie d’entendre le son de leur voix, comme si les kilomètres avaient à nouveau disparu ! Et ils avaient l’air si touchés eux aussi. Depuis, ils ont perdu un neveu dont ils s’occupaient, qui s’est tué à moto… Ils sont très ébranlés. Marianne me disait la semaine dernière qu’un autre vendeur de kanomcroks (les petits gâteaux qu’ils font) s’est installé dans la rue, ce qui ferait croire à un acharnement du sort contre eux. Pa Noï semble, avec ces évènements récents, perdre la force et la volonté de se battre. Le cri de leur cœur s’exprimerait bien par un énorme « à quoi bon » de plus en plus fort. Alors priez pour qu’ils aient toujours en eux cette force et cette volonté qu’il leur faut pour affronter leur vie, je sais qu’ils en ont en réserve.

Priez pour Naa, qui en ce moment a des difficultés avec son mari, le moral n’est pas au beau fixe. Une question de possible grossesse que lui ne voudrait pas et lui reprocherait… Mais rien n’est très clair, si ce n’est qu’elle a besoin de trouver un amour et une confiance durable dans son couple. Mina, leur fille commune, soufflera sa première bougie le 21 novembre.

Des nouvelles tristes de Lung Sunant, pour qui je fais aussi encore appel à vos prières ! Il a une copine, de trente ans moins âgée que lui, sortant de prison et addict aux drogues. Depuis que Lung est avec elle, il a goûté de nouveau à l’alcool, dont il aura mis une vie à se défaire. Et ces derniers temps, il vient souvent au Point-Cœur, ivre, et les filles ne savent pas très bien quoi faire.

Mee Sin va bien apparemment ! Ce qui est une très bonne nouvelle car niveau santé pour elle aussi, il y avait jusque-là toujours quelque chose pour la priver de répit. Espérons qu’elle va rester en forme ! Elle aussi en a besoin pour assumer l’effort physique qu’impose son travail.

Chacun d’eux me manque, il n’y a pas un seul jour sans que je pense à eux, aux enfants, à mes chères sœurs de communauté. Je sais qu’il me faut vivre hic et nunc… et en même temps, ils restent une part importante de moi.

…Et la France alors ? Et bien, le Bon Dieu continue de veiller sur moi comme un papa. Mon retour, même si je vous l’avoue, ce n’est pas une période évidente, a été et est bien guidé par la Providence. Je le vois, une fois les évènements derrière : master, logement, et même job d’été, tout a été pour renforcer cette certitude que je ne suis pas toute seule dans mes recherches, si longues soient-elles. Tout m’a été donné. Une expérience répétitive, comme pour confirmer celle de ces deux années passées à Bangkok.

 

EnregistrerEnregistrerFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Anne-Laure M. Volontaire au Point-Cœur de Thaïlande