Mon cœur a bien changé

Après déjà un an de mission au Point-Cœur de Guayaquil, Eléonore constate combien son cœur a changé, combien ses voisins sont de véritables maîtres… 

Eléonore

Un an jour pour jour que j’ai quitté notre belle France. Incroyable, j’ai l’impression d’avoir pris l’avion hier. Ce matin, David m’a demandé comment je me sentais. « Normal ! » lui ai-je répondu. Et pourtant, je ne suis pas la même que celle qui est partie il y a un an. Physiquement, je n’ai pas changé rassurez-vous ou peut-être quelques kilos en plus… mais mon cœur lui a bien changé, il est plus sûr, plus ouvert, plus aimant. Je suis consciente qu’il me reste beaucoup de chemin à faire mais je suis prête !

Je crois que je ne vous ai jamais mentionné un de nos apostolats dans le quartier qui est d’apporter la Sainte Communion aux malades le dimanche. C’est depuis le mois d’août que nous allons chez Señora Angela. Suite à une colostomie, elle a dû subir trois autres opérations car l’intestin s’est perforé à un autre endroit et les tissus ne se soudent pas. Cela fait donc huit mois qu’elle ne peut sortir de son lit puisque qu’ils lui ont installé une sonde. Comme elle le dit elle-même : « C’est une chaîne qui me retient à mon lit ». Elle vit normalement dans un autre quartier de Guayaquil mais elle est venue vivre chez sa fille et a quitté sa maison et son mari resté pour la surveiller. Señora Angela a une foi incroyable ! Je me souviens de la première chose qu’elle nous a dite : que sa plus grande souffrance est de ne pouvoir assister à la messe le dimanche. Et pourtant, Dieu sait qu’elle souffre chaque fois que la sonde se bouche et que le liquide intestinal se déverse dans son ventre, lui causant des brûlures.

Chaque dimanche, lorsque nous entrons dans la maison, son visage s’illumine d’une vraie joie et lorsqu’enfin elle reçoit le Corps du Christ, les larmes lui viennent aux yeux. Moi, j’ai la chance de pouvoir communier tous les jours et le fais parfois plus par habitude… Elle est vraiment un exemple incroyable de vraie dévotion.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Eléonore H. Volontaire en Equateur