Stage de formation 2017

Categories: France

Quinze jours pour « rentrer dans la mission » !

Début septembre, c’est l’heure de la rentrée pour beaucoup. C’était aussi notre rentrée à nous, volontaires de la promo française Points-Cœur 2017 (un grand cru, c’est certain !). Ce « stage de formation » est l’aboutissement de notre parcours de préparation vers l’aventure Points-Cœur qui nous attend chacun aux quatre coins du monde. Quinze jours d’immersion dans cette vie de volontaire missionnaire, un véritable tremplin.

Comme toujours en arrivant à Vieux-Moulin, nous goûtons avec joie l’accueil si chaleureux qui nous est réservé. Par ces mille attentions bienveillantes, on comprend vite qu’on est chez nous dans cette maison, auprès d’une petite famille picarde, et d’une grande famille Points-Cœur. S’il se sait accueilli, le stagiaire ne sait pas encore ce que lui réservent ces quinze jours de « prépa ». Ces quinze jours sont intenses, Sœur Albane nous avait prévenu : « Vous allez voir que c’est un peu fatigant car tout se vit avec une grande intensité ». La sieste avait donc bien sa place dans le programme de nos journées bien remplies.

Le stage est d’abord l’occasion de rentrer dans le rythme de prière vécu dans les Points-Cœur du monde entier. Pour tous, c’est une vraie nouveauté mais devient vite une joie. De nombreux enseignements (ou « topos », selon la formule consacrée) viennent toucher le cœur de notre mission et ses différents aspects, des plus matériels aux plus spirituels. Nous avons aussi l’occasion de vivre certains apostolats du Points-Cœur de Vieux-Moulin, nés de l’amitié avec les communautés et familles des environs : l’ESAT de l’Arche, un témoignage dans un lycée de Compiègne et bien d’autres rencontres dont certaines avec l’Histoire sur les pas des poilus ou de Jeanne d’Arc… Un bon stage Points-Cœur c’est aussi du sport. Et du sport, il y en a eu ! Nos cuisses ou nos dos s’en souviennent… Un esprit sain dans un corps sain (Saint ?) !

Impossible de se donner ainsi sans une équipe cuisine extra-ordinaire ! Chaque matin, midi, soir, goûter du matin ou goûter de l’après midi, c’est un véritable festival. Nos chers cuisinières et cuisiniers nous ont régalés des mille saveurs du monde entier !

A la fin du stage, alors que ce tremplin nos propulse vers notre vie de missionnaire, nous constatons que ce temps ensemble était essentiel aussi pour l’amitié et le lien fort qui nous unie alors que nous allons vivre les mêmes joies et peut être les mêmes peines bien que des océans nous séparent. Cela est très précieux. A l’heure des au-revoir, après une belle messe d’envoi, rien de triste donc, car un lien si riche nous unit tous !

Simon pour les volontaires du cru 2017

 Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin