Retraite de la Fraternité Saint-Maximilien-Kolbe à New York

Categories: Etats-Unis,Servantes

Fraternité Saint-Maximilien-Kolbe à New York

Fraternité Saint-Maximilien-Kolbe à New York

En janvier, la Fraternité Saint-Maximilien Kolbe s’est retrouvée à l’ICCC au nord de New York pour leur retraite annuelle, certains sont venus depuis la Californie pour ce temps « en famille ».

Il est difficile de mettre des mots sur l’expérience que j’ai faite pendant ce week-end avec la Fraternité Saint-Maximilien Kolbe à l’ICCC. C’est difficile parce que c’était très simple. Nous avons fait de la luge, chanté des chants de Noël, beaucoup ri, cuisiné des cookies, construit un bonhomme de neige, nous sommes promenés, nous avons partagé nos souffrances, nos difficultés et nos questions les uns avec les autres. Nous avons prié ensemble, nous nous sommes assis près du feu de cheminée en nous racontant des blagues, nous avons partagé les repas. Et c’est précisément tous ces petits moments concrets qui m’ont rappelé le sens de tout cela.

Pendant la retraite, nous avons lu une lettre que le Père Mauro Giuseppe Lepori, l’abbé général de l’ordre cistercien, a écrite aux communautés cisterciennes pour Noël. Il parlait de plusieurs personnes des Ecritures qui ont rencontré le Christ et fait une expérience de miséricorde. Puis il demandait : et ensuite ? Que s’est-il passé ensuite ? Il répond : « A la fin la réponse est simple : ils ont vécu une amitié avec le Christ. »

Je crois que parfois nous passons notre vie à chercher le prochain gros événement, en nous demandant « et ensuite ? » alors que la réponse est vraiment si simple. Il suffit de vivre cet incroyable don de l’amitié qui nous a été fait ! L’amitié peut sembler si simple, si ordinaire. Et cependant je ne cesse de m’étonner de sa puissance. Mais cette amitié avec l’un ou l’autre, cette véritable amitié qui nous conduit à une amitié plus profonde avec le Christ est le cœur de notre vie chrétienne et la mission de l’Eglise.

Nous ne pouvons pas aimer dans l’abstrait. C’est donc dans l’amitié, à travers des personnes concrètes, à travers des moments et des actions précis que nous apprenons à aimer le Christ dans l’autre et à vivre notre amitié avec Lui. C’est précisément en faisant de la luge, en chantant, en construisant un bonhomme de neige, en s’asseyant ensemble près de la cheminée que s’incarne notre amitié avec le Christ. Dans l’amitié, notre joie et notre gratitude sont renouvelées, notre foi est nourrie et renforcée. Nous mettons en mouvement notre amour pour le Christ dans l’amitié et le service mutuel. C’est le lieu qui nous rappelle qui nous sommes vraiment, le lieu où nous sommes profondément aimés, le lieu qui nous inspire et nous entraine à témoigner que cette amitié est la source de la vie éternelle.

Katie I.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin