Points-Cœur aux JMJ 1

Categories: Pologne

logo-jmj2Les JMJ c’est parti ! Suivez les pas du Groupe Points-Cœur au fil des jours…

Mardi 19 juillet

C’est parti pour les JMJ avec Points-Cœur ! Après l’avion, le bus, la voiture, le groupe français retrouve enfin les argentins, napolitains, chiliens, allemands et autrichiens chez les sœurs de l’Immaculée a Szymanow.

Un délicieux dîner polonais nous attend, puis direction la grande salle pour une soirée polonaise. Nina, traductrice hors pair, nous présente en polonais et en français une danse typique: la Polonaise. Nous regardons l’extrait d’un film sur cette danse, et nous pensions en rester là…mais non : c’est à notre tour ! Guidés par Nina, les couples se forment : un, deux, trois, un, deux, trois, on avance les uns derrière les autres avec élégance, essayant de respecter le mieux possible cette chouette danse. La mère supérieure nous encourage. Elle est magnifique avec ses yeux rieurs, son visage tout ridé avec un beau sourire. Nous nous sentons tous accueillis et une belle unité commence à se former. C’est l’effet Points-Cœur, l’union des cultures : les phrases commencent en français, en anglais ou en espagnol et se terminent en italien, quelques mots polonais font leur apparition de temps en temps…mais nous nous comprenons !

Mercredi 20 juillet

MaxKolbe

Statue de Saint Maximilien Kolbe

A 8h15, nous prions les laudes en français dans l’église des sœurs. Nous sommes émerveillés par sa beauté : de hauts murs blancs, des chapelets accrochés à gauche de l’autel en ex-voto, une statue de la Vierge Immaculée, les mains croisés sur la poitrine, le regard légèrement baissé, une étoile au front…elle est belle, la Madona qui veille sur nous.

JMJmesse

Le père Clément nous encourage à respirer la « bonne odeur du Christ » tout au long de ces JMJ. Sœur Albane nous présente St Maximilien Kolbe et sa dévotion à l’Immaculée, son abandon à la volonté de Dieu, son esprit de pauvreté et de sacrifice. Puis nous partons sur ses traces : 1h30 de marche vers le monastère qu’il a fondé à Nipokalanow. Sur place la messe est dite en latin sur l’autel où le « saint de la charité » célébrait. Les chants en polonais, napolitain, français résonnent dans la petite chapelle aux murs en bois. Unité de l’Eglise. A la fin, nous vénérons une relique de St Maximilien Kolbe. Qu’il nous aide à donner notre vie où que nous soyons, chaque jour.

Guidés par un frère, nous visitons la cellule où il a vécu. Elle est toute simple : un lit, un bureau et une chaise en bois avec une statue de l’Immaculée, une armoire, une cuvette, un crucifix au mur. C’est ici qu’il a vécu pendant trois ans, avant d’être pris par la Gestapo en 1939 avec quatre de ses frères et envoyé dans un camp de concentration. Au bunker de la faim, ayant remplacé un père de famille condamné à y mourir, il louait Dieu, consolait et apaisait les hommes. Lorsqu’il fut arrêté, il encouragea ses frères à se réjouir, puisqu’ils allaient pouvoir témoigner de la présence de Dieu dans un lieu de souffrance immense. La Vierge Marie l’a guidée toute sa vie, c’est pourquoi à côté du monastère se dresse la Basilique de l’Immaculée, baptisée Basilique Mineure par le pape Jean-Paul II, dont une relique se trouve à droite de l’autel.

Après s’être recueillis dans la basilique, une surprise nous attend : une pizzeria ! Quatre grandes tables, au moins 5 pizzas pour chaque, de la soupe à l’oignon…et surtout la joie de partager ce moment ensemble. Puis, retour à pied à la maison. Après les vèpres, nous dégustons un dîner argentin fait de délicieuses empanadas.

Nous vivons déjà des JMJ en miniature, par la diversité des langues de notre groupe, et la veillée nous permet de découvrir de nouveaux pays. Catherine, notre joyeuse américaine, nous montre des photos de l’ancien Points-Cœur étudiant à Spokane (Etat de Washington) et nous fait goûter de la confiture à la myrtille des montagnes ! Joseph, notre japonais récemment converti, présente le Point-Cœur du Japon, l’amitié qui se vit notamment avec les personnes âgées. Il nous fait entrer dans l’histoire catholique du Japon, qui a connu le Christ grâce à St François-Xavier, et termine par la façon japonaise de dire bonjour : les mains sur les genoux, on s’incline devant une personne plus âgée en signe de respect. Puis, grâce à Tana, chilienne, très touchée par la ville de Varsovie et tout ce qu’elle symbolise aujourd’hui, nous découvrons cette capitale, complètement détruite à la guerre et qui fut entièrement rebâtie par les polonais. Nous avons pris conscience de la force, de la foi, de l’unité et du courage de ce peuple qui nous accueille avec tant de gentillesse. A leur école, nous voulons nous aussi vivre l’unité autour du Christ.

Jeudi 21 juillet

Petit point sur l’apprentissage du polonais : nous savons dire merci, bonjour, s’il vous plait, de rien, oui, non. C’est déjà pas mal. Nous parvenons peu à peu à déchiffrer les mots sur les pancartes, puis à les prononcer…Nous sommes donc prêts à partir pour visiter Varsovie !

Dans le train qui nous conduit vers la capitale, les napolitains chantent à tue-tête, les français tentent un Georges Brassens, d’autres discutent avec des polonais joyeusement étonnés. De belles conversations permettent d’échanger et de partager notre joie de venir dans leur pays et de vivre ces JMJ. Quatre parcours nous guident à travers Varsovie :

  • Sur les pas de Jean-Paul II et Sœur Faustine : visite des sœurs du premier monastère de Marie Mère de Miséricorde et présentation de la vie de Ste Faustine. Nous avons aussi l’occasion d’écouter le premier discours prononcé par Jean-Paul II aux polonais, d’une voix forte et vibrante, les exhortant à garder le Christ au cœur de leur vie et implorant l’Esprit Saint pour la Pologne.

  • Visite du musée de Chopin, grand compositeur franco-polonais : ce musée très moderne et interactif a permis à chacun de découvrir sa vie et ses œuvres.

  • Visite des monuments principaux de Varsovie : le centre historique, reconstruit après la guerre, avec différentes statues de la Vierge Marie, nichées dans les murs, qui veillent sur Varsovie. Le groupe a eu la chance de rencontrer d’autres groupes se préparant aux JMJ et venant d’Equateur, d’Uruguay, du Guatemala.

  • Sur les pas du bienheureux Popielusko : ce grand martyr polonais, très aimé du peuple polonais, a trouvé la mort, roué de coups, pour avoir dénoncé le communisme. Il était un ardent défenseur de la liberté religieuse de la Pologne.

Nous terminons la journée par une soirée culturelle latino, animée par les jeunes des groupes chiliens et argentins. Ricardo avec sa guitare, accompagné d’Adeline et son tam-tam, ont enflammé la salle avec le chant argentin « La vida es un carnaval ». Ricardo a témoigné de l’amitié qu’il vit avec le Point-Cœur du Chili et nous a présenté des vidéos des volontaires français et argentins actuellement sur place, ainsi que celle d’une bonne amie des enfants, Pati, 46 ans, qui s’occupe de ses cinq petits enfants avec amour et dévouement. Puis vient l’Argentine accompagnée d’une vidéo très touchante illustrant la prière de St François d’Assise « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix ». Tout au long de cette veillée, la mère supérieure nous regarde. Pour la remercier pour ces trois jours magnifiques, nous l’invitons à écouter deux de nos meilleurs artistes. Ricardo chante à la guitare « Gracias a la vida » de la célèbre chilienne Violeta Para. Sa voix vibrante et claire résonne avec force dans la salle. Puis Jean-Pierre nous offre un morceau de piano improvisé. Les notes bien rythmées au début s’accélèrent et finissent par virevolter dans une cascade qui fait battre le cœur. Les uns retiennent leur souffle, les autres ferment les yeux, notre petite mère supérieure est très heureuse. Merci Jean-Pierre et Ricardo pour ces concerts improvisés.

Demain nous partons pour Zielona Huta pour rencontrer la famille de Pani Ania et Pan Marek, dans la maison de formation des volontaires polonais, nous vous donnerons des nouvelles. Pour l’instant, nous prions pour toute la famille Points-Cœur et nous vous embrassons !

GroupeJMJ2

Groupe des JMJ Points-Cœur 2016


Lire aussi…

Points-Cœur aux JMJ 2
Points-Cœur aux JMJ 3

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: Claire Lefranc