Points-Cœur à l’ONU en 2015-2016 : activités et événements importants

Categories: En direct de l’O.N.U.

Durant l’année 2015-2016, Points-Cœur à l’ONU a été actif dans différents domaines. Voilà un bilan des principaux engagements de l’association.  ONU

Un side event important : le nouveau nonce apostolique présente l’Amor laetitia à l’ONU

L’Archevêque Ivan Jurkovič, en tant que nouveau nonce apostolique de la mission permanente du Saint-Siège à l’ONU, a présidé le side event consacré à l’exhortation apostolique du pape François intitulé Amor Laetitia. Pour l’église catholique, la famille est une force vitale pour la société et elle reste l’unité fondamentale qui permet à l’individu de grandir et de s’épanouir. Dans la logique des Droits de l’homme, l’individu est détenteur de droits, cependant le risque est de sur-individualiser les êtres humains. En ce sens, Points-Cœur, à la suite de la doctrine de l’église catholique, se veut le défenseur et protecteur de la famille à l’ONU. L’homme est avant tout un être social, inséré dans une société et dans différents groupes. Durant l’année 2015-2016, Points-Cœur a réalisé différentes interventions à l’ONU, notamment sur l’importance de la famille dans l’éradication de la pauvreté et pour la protection des personnes en situation de handicap.

L’éducation aux Droits de l’homme

Avec le groupe de travail sur l’éducation et l’apprentissage des Droits de l’homme, Points-Cœur est intervenu sur le rapport concernant la mise en œuvre de la seconde phase du programme mondial pour l’éducation aux Droits de l’homme. Les discussions concernaient spécifiquement l’enseignement supérieur et l’apprentissage des droits de l’homme pour les fonctionnaires publiques, les responsables chargés de faire respecter les lois et les militaires. Les ONGs d’inspiration catholique ont insisté sur l’importance de tenir les états responsables de la promotion de l’éducation aux Droits de l’homme et ont rappelé l’importance des rapports nationaux pour l’évaluation globale du programme mondial pour l’éducation aux droits de l’homme.

La solidarité internationale : un droit en devenir pour Points-Cœur

Durant l’année 2015-2016, Points-Cœur a suivi activement le travail de la rapporteure spéciale sur la solidarité internationale. Le groupe de travail des ONGs d’inspiration catholique – dont fait partie Points-Cœur – a rédigé différentes déclarations orales sur la nécessité de passer du principe de solidarité internationale à un droit à la solidarité internationale pour chaque individu. Les discussions en sont encore à leurs débuts et Points-Cœur sera appelé à s’investir toujours plus pour cette cause.

Le droit au développement propulsé à l’ONU par les organisations d’inspiration catholique

Adoptée il y a trente ans, la déclaration sur le droit au développement peine à se concrétiser. Les états assument difficilement leurs responsabilités, notamment dans « l’accès aux ressources de base, à l’éducation, aux services de santé, à l’alimentation, au logement, à l’emploi et à une répartition équitable du revenu »[1]. Lors de la dernière réunion du groupe de travail sur le droit au développement, les ONGs d’inspiration catholique, dont Points-Cœur, ont proposé des critères pour l’évaluation de la mise en œuvre du droit au développement. Ces critères ont été adoptés sans réserve par les pays. Un signal encourageant pour le travail des ONGs d’inspiration catholique, mais préoccupant pour le futur du groupe de travail puisque les états ne parviennent pas à proposer des critères consensuels et doivent s’en référer aux propositions des ONGs. Les positions opposées des états sur les critères d’évaluation du droit au développement sont alarmantes. Dans ce contexte, Points-cœur œuvre pour la réconciliation des points de vue divergents et cherche le consensus en intervenant de manière constructive lors des sessions de discussion.

Points-Cœur a donc un rôle important à jouer sur la scène internationale en se faisant le porte-parole des personnes les plus démunies et en promouvant les doctrines de l’église catholique aux Nations Unies à Genève.

[1] 1968 Déclaration sur le droit au développement, art 8. (AG res 41/128) http://www.ohchr.org/FR/ProfessionalInterest/Pages/RightToDevelopment.aspx

Camille Vianin, Stagiaire ONU pour Points-Cœur

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: Claire Lefranc