Une nouvelle maison pour le Point-Cœur de Valparaiso (Chili)

Categories: Chili

Au Point-Cœur de Valparaiso, le chantier de construction de la nouvelle maison oblige les volontaires à une plus grande créativité et disponibilité dans leur mission :

Le Point-Cœur de Valparaiso vient de fêter ses 10 ans d’existence. Il a vu passer 35 volontaires de 10 nationalités, il est un point de repère pour des dizaines et des dizaines d’enfants et d’amis qui en ont fait leur lieu de respiration… Mais sur le terrain en dévers, notre vieille maison en bois souffrait sur ses piliers, son plancher vermoulu ouvrait ça et là sur le vide, sans compter que sa taille et son organisation intérieure posaient des soucis de sécurité et d’accueil. Bref, il était temps de lui offrir une nouvelle jeunesse.

Après un an et demi de recherche de fonds à coups d’événements, de rencontres et de dossiers de demande de subvention, nous avons enfin pu commencer les travaux en décembre dernier. Le projet a pour critères la pérennité, la sécurité, et l’accueil : fondations en radier, structure de matériaux anti-incendie et antisismiques (nous sommes au Chili…), meilleure isolation thermique, meilleure séparation des espaces communautaires d’avec l’espace d’accueil pour limiter les vols malheureusement trop fréquents, création d’un patio protégé devant la maison pour que l’espace de jeux ne soit plus la rue, salle d’accueil ample et lumineuse donnant sur une vrai petite chapelle accessible par tous, où il deviendra enfin possible de célébrer la messe en présence de nos amis !

Nous avons du nous serrer dans l’annexe qui avait été construite derrière le Point-Cœur il y a quelques années, et bien sûr il a fallu suspendre les permanences faute d’espace : déjeuners, offices et chapelets ont désormais tous lieu sur la petite terrasse initialement prévue pour étendre le linge, un petit toit y a été ajouté pour donner de l’ombre; l’adoration quotidienne se fait dans la chapelle du quartier, en accord avec le curé de la paroisse… En échange, nous avons proposé aux enfants de les retrouver sur les terrains autour des blocs, ou dans la rue. Ce sont les vacances, c’est la période idéale où spontanément ils se retrouvent dehors. Un foot, une sortie à la plage, quelques jeux de rue… et dans ces zones où nous n’allions pas si fréquemment, nous découvrons finalement de nouveaux amis, comme señora Laura, qui porte seule un lourd cancer depuis neuf mois, ou Chalia et son mari, qui avaient connu les tout premiers volontaires mais les avaient perdu de vue lors d’un déménagement, tout heureux d’être à nouveaux visités…

A la maison, puisqu’il n’y a plus guère de possibilité de rencontre, nous apprenons à saisir toutes les opportunités qui se présentent : un petit quart d’heure de foot seul avec Mimi, un dessin sur un coin de table avec Martina, un anniversaire en tout petit comité privilégié avec le vieux don Luis, les petits échanges au fil des jours avec Josué, Vénézuélien immigré travaillant sur notre chantier, ou les franches blagues avec Mario, ami de longue date… L’espace réduit et notre rythme chamboulé nous obligent à davantage de disponibilité, mais nous découvrons la possibilité d’une gratuité nouvelle avec certains de nos amis les plus proches, qui nous réjouit beaucoup.

Ceci dit, nous espérons quand même inaugurer dès avril ; et vous êtes tous invités !

Nicolas de D.

 Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin