Le jeunes du Point-Cœur de Manille à la Darwin Cup de Basket

Categories: Philippines

Neuf jeunes du quartier du Point-Cœur de Manille, grâce à la Fondation TnK (Un pont pour les enfants), viennent de participer à leur troisième match de basket de la Darwin Cup contre des jeunes de la rue :

Jeunes du Point-Cœur pour la Darwin Cup de Basket

Jeunes du Point-Cœur pour la Darwin Cup de Basket

Depuis mon arrivée dans ce quartier, la situation de ces jeunes est une préoccupation constante. Vers douze ans, ils cessent de venir au Point-Coeur,jugeant que cette place est bonne pour les enfants, mais eux se dirigeant vers l’âge adulte, n’y trouvent plus vraiment de réponses à leurs exigences. Et puis il y a aussi de notre part un peu ce malaise, cette peur : quoi leur dire ? Comment être avec eux ? C’est dans les barkada (les gangs), le gambling (les jeux d’argent), l’oisiveté, l’alcool, la drogue, les petits délits, qu’ils préfèrent désormais chercher ce qui comblera cette soif. En avril, souvenez-vous, l’un de ces jeunes nous volaient notre téléphone portable. Un autre, quelques jours plus tard nous le rapportait de nuit. Cet acte inattendu et pourtant tant espéré a été d’une fécondité incroyable, non seulement dans la vie de ce jeune, mais aussi chez les autres.Les retombées dont nous sommes témoins nourrissent profondément mon action de grâce.

Il y a quelques mois, nous avons sollicité la Fondation TnK (Tulay ng Kabataan) pour organiser un premier match de basket entre nos jeunes et ceux de la Fondation. Cette rencontre amicale où les joueurs étaient mélangés a donné soif de plus : il fallait refaire une vraie partie, mais Points-Cœur contre TnK cette fois-ci ! Ainsi, nous avons été invités à participer à leur compétition interne, la Darwin Cup (du nom d’un jeune de la Fondation décédé il y a deux ans en odeur de sainteté). Je ne peux vous cacher que cette possibilité me réjouissait d’autant plus qu’elle débouchait sur une heure d’adoration. Si la rue ne peut répondre de manière adéquate à la soif des jeunes, je suis bien convaincue que le Christ, lui, est cette réponse. Réponse ignorée sûrement. A nous de la suggérer. Et de voir combien la Providence a déroulé comme un tapis rouge devant ces adolescents, me confirme et me fascine. Sur le terrain, ils jouent avec humour, à l’image de la culture philippine. Ceci est déjà une victoire. Ils s’amusent. Je ne vais pas dire que peu importe le score au cours de cette compétition. Non, bien sûr ! Et je vibre à chaque panier, car ces victoires, comme celle d’aujourd’hui, enfin les motivent. Les résultats leur montrent qu’ils ont le droit de croire. Nous ne cessons d’être témoins de l’espérance du peuple philippin.

Séverine D., membre permanente de Points-Cœur aux Pilippines

 Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: Claire Lefranc