Journée des familles au Brésil

Categories: Brésil

Dimanche 14 mars a eu lieu la nouvelle édition de notre ‘Journée des familles’.

Dia das familias

Dia das familias

De nombreux amis sont venus d’un peu partout de la région pour se retrouver à la Fazenda do Natal autour de Père Guillaume. Dès 9h nos amis sont arrivés en bus ou en voiture, certains, venant pour la première fois, ont dû prendre jusqu ́à quatre autobus s’étant trompés d’itinéraire ! Mais le bon café à l’arrivée a permis à chacun de se retrouver, se connaître et les langues étaient bien déliées.
Une conférence prêchée par P. Guillaume a permis d’entrer dans le sens proposé à cette journée. Les visages tendus, intensément à l’écoute témoignaient du désir de tous de renaître : «  Une  parole  importante  pour  ce  lieu,   c’est  la parole : ‘renaissance’  d’où le  nom  de Fazenda  do Natal,  ferme  de la  naissance,  de la renaissance. Nous souhaitons offrir à tous ceux qui passent ici, pour un an ou pour une heure,  la  grande espérance  qu’offre  le  Christ,  l’espérance  que  dans  notre expérience, il  est  possible  de  renaître  […]  Nous  ne  sommes  pas  condamnés  à  vivre  sous  le  poids du  passé  ni  à  travers  nos  déficiences.  Nous  pouvons  vivre  dans  l’espérance  qu’il  est possible de renaître, que Dieu nous offre cette possibilité […] » A l’issue de cette conférence nous avons vécu une très belle messe dans laquelle l’intensité du recueillement et du silence en disait long sur le désir de tous. . .
La bonne « feijoada » – haricots, viande… plat typique du dimanche – de Vania, maman accueillie ici avec ses cinq enfants, a eu beaucoup de succès et les discussions ont continué bon train à l’ombre des arbres avec un bon café. Les enfants se succédaient entre le trampoline, la recherche de fruits en haut des arbres et les descentes à quatre roues sur les pentes de la fazenda ! Nos nouveaux volontaires ont eu la joie de connaître nombre de nos amis à cette occasion. Je ne sais qui était le plus heureux tout au long de cette journée, des enfants, de nos invités ou de nous, mais alors que chacun repartait chez soi, la joie d’avoir servi nos amis nous habite.

Facebooktwitterpinterestlinkedin

Author: Claire Lefranc