Le droit à l’eau potable et à l’assainissement : la vision du Saint-Siège

Categories: En direct de l’O.N.U.

Evénement à l’ONU sur le droit d’accès à l’eau, septembre 2017

Aujourd’hui, presque deux milliards de personnes sont forcées de vivre avec une quantité insuffisante d’eau. 884 millions n’ont pas accès à l’eau potable et 2.5 milliards à des installations sanitaires décentes. La majorité de ces personnes vivent dans des zones rurales et dans la pauvreté. Or, dans les pays riches, l’eau est gaspillée et peu de valeur lui est accordée. Une réelle inégalité se manifeste donc dans le droit à l’eau.

Pour faire face à cette problématique, l’Assemblée générale des Nations Unies a reconnu le droit à l’eau et à l’assainissement en 2010 et a déclaré que leur accès est essentiel pour la réalisation de tous les droits de l’homme. En 2015, le droit à l’eau et à l’assainissement est ainsi devenu un des objectifs principaux à atteindre.

Le Pape François s’est également prononcé, le 23 février 2017, sur le droit de l’homme à l’eau. Il a souligné que cette exigence est un droit de l’homme fondamental et, actuellement, un problème central. Le pape a défini l’eau comme un bien public et non économique. Il a également déclaré que l’accès à l’eau est la clé d’une vie digne. L’eau potable et l’assainissement sont en effet indispensables pour vivre et sont donc deux éléments fondamentaux pour la dignité de tout homme. Il a également tenu à préciser que le droit à l’eau est aussi un devoir à l’eau autant pour les usagers (par exemple ne pas gaspiller l’eau) que pour les autorités publiques (par exemple protéger la qualité de l’eau).

Plus récemment, le 11 septembre 2017, le Saint-Siège a émis une déclaration orale sur l’eau et l’assainissement lors du Conseil des droits de l’homme à l’ONU. Son Excellence l’archevêque Ivan Jurkovič, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations Unies, a qualifié l’eau de vitale et lui a redonné toute son importance. Il a notamment affirmé que refuser l’accès à l’eau est équivalent à refuser l’accès à la vie, reconnaissant le droit à l’eau comme une priorité.

Le Saint-Siège a également organisé un événement à l’ONU le 14 septembre 2017, pour souligner l’importance de ce droit. Divers intervenants, Dr. David Nabarro, Son Éminence le Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, M. Léo Heller, Mme Rose Osinde Alabaster, M. Denys Neymon, Mme Dina Ionesco et Mme Maria Amparo Alonso Escobar ont participé à l’événement et ont mis en évidence les différents enjeux liés au droit à l’eau. Mme Rose Osinde Alabaster, directrice du programme Waterlex pour African Region a notamment souligné que l’eau en tant que bien économique ne devrait pas l’emporter sur le droit de l’homme à l’eau. Les gouvernements jouent ici un rôle crucial. Quant à Mme Dina Ionesco, elle a montré les relations complexes entre la migration, l’environnement et le changement climatique. La mobilité humaine a un impact sur l’environnement et il est important de tenir compte du changement climatique – et notamment du manque d’eau – pour comprendre les migrations et les causes de déplacement. Donner un accès à l’eau aux populations est alors nécessaire afin de les aider à rester chez eux. Aujourd’hui, ces questions sont d’une actualité criante : les changements environnementaux menacent des millions de personnes et les conflits liés aux ressources en eau augmentent constamment.

Son Éminence, le Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson a, lui aussi, apporté d’importants éléments de réflexion. Il a commencé par exposer sa volonté de renforcer l’accès à l’eau et à l’assainissement comme un droit de l’homme. Il a souligné ensuite le fossé existant entre les déclarations des Nations Unies et leur réalisation. Il s’est également référé à la déclaration du Pape François qui place l’accès à l’eau potable comme condition à la survie de l’homme et donc à la base de tous les autres droits : en effet, si le droit à l’eau n’existait pas, les autres droits ne pourraient exister, car l’eau est synonyme de vie. Il a souligné que la survie de l’humanité et de toutes les espèces dépendent de l’accès à l’eau potable et à un bon système sanitaire. L’eau est indispensable, non seulement pour les hommes, mais également pour l’écosystème. Son Éminence a également relevé la problématique de la pollution des eaux, qui affecte les individus, la communauté et l’environnement. Finalement, il a invité à s’attaquer non seulement aux symptômes des problèmes liés à l’eau, mais également à ses causes.

Cet événement important, organisé par le Saint-Siège, a souligné les enjeux et l’importance d’un droit à l’eau et à l’assainissement. En Europe, l’eau est malheureusement trop souvent gaspillée et elle n’est pas appréciée à sa juste valeur. De plus, les citoyens des pays riches ne pensent pas aux conséquences de leurs comportements sur la vie d’autres populations. L’événement du Saint-Siège rappelle la notion importante de « famille de nations ». Nous sommes tous concernés par la souffrance d’autrui. La souffrance d’un des membres de notre grande famille, comme le manque d’eau, devient la souffrance du reste de la famille. Ainsi, la solidarité, l’entraide, le respect face à l’eau sont des valeurs capitales qui favorisent le bien-vivre ensemble dans notre village planétaire. L’événement organisé par le Saint-Siège a permis de réaffirmer la place fondamentale de l’eau et invite toute personne à respecter ce précieux bien.

Maëlle Vianin, stagiaire Points-Cœur ONU

Sources

HIS EXCELLENCY IVAN JURKOVIČ, Déclaration sur l’item 3, Rapporteur spécial sur l’eau et l’assainissement, Genève, 36ème session du Conseil des droits de l’homme, 11 septembre 2017.

SAINT-SIEGE & CARITAS IN VERITATE FOUNDATION, Note de synthèse sur l’événement parallèle sur le droit de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement, Genève, septembre 2017.

SAINT-SIEGE, Communiqué de presse sur l’événement parallèle sur le droit de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement, Genève, septembre 2017.

PAPE FRANÇOIS, Allocution du pape François à la conférence sur le droit de l’homme à l’eau in http://en.radiovaticana.va/news/2017/02/24/pope_francis_addresses_vatican_conference_on_right_to_water/1294848, Rome, 23 février 2017.

Source image

RIB M., « Event at 36th HRC on the right of access to water and sanitation, 14th September » in WaterLex shaping water law and policy frameworks, https://www.waterlex.org/event-at-36th-hrc-on-the-right-of-access-to-water-and-sanitation-14th-september/, consulté le 03 octobre 2017.

 

EnregistrerEnregistrerFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin