Un mouvement ecclésial

Le Cardinal Bergoglio au Point-Cœur de Buenos Aires, ©Points-Cœur

Le Cardinal Bergoglio au Point-Cœur de Buenos Aires, ©Points-Cœur

Fondée en 1990, l’Œuvre Points-Cœur est un « mouvement ecclésial », reconnu sous le statut d’association privée de fidèles. Le siège de l’association est dans le diocèse de Fréjus-Toulon, en France.

Points-Cœur est reconnue par les évêques des dio­cè­ses où l’asso­cia­tion est pré­sente. Elle est également sou­te­nue par le Conseil Pontifical pour les Laïcs à Rome.

De l’expérience missionnaire des volontaires sont nées de nouvelles réalités qui, chacune à leur manière, participent à un large mouvement de compassion. Celui-ci offre un regard différent sur les plus pauvres, mais aussi sur le monde des sciences, de l’économie, de l’art, de la politique…

Les volon­tai­res Points-Cœur : laïcs qui s’enga­gent pour 1 an ou 2, à vivre une mis­sion de com­pas­sion auprès des per­son­nes les plus souf­fran­tes, spécialement des enfants.

Les Fraternités Saint-Maximilien-Kolbe : laïcs qui vivent du cha­risme de Points-Cœur dans le monde. Ils sou­hai­tent par­ta­ger le souci mis­sion­naire et la culture de com­pas­sion.

Les membres Permanents de Points-Cœur : volon­tai­res enga­gés à vie comme laïcs dans le céli­bat pour la mis­sion apos­to­li­que.

La Fraternité Sacerdotale « Moloka’i » : séminaristes et prê­tres qui vivent leur sacer­doce au ser­vice de la mis­sion de l’œuvre Points-Cœur dans le monde.

Les Servantes de la Présence de Dieu : femmes qui vivent du cha­risme de Points-Cœur selon l’état reli­gieux apos­to­li­que.