Un concert à l’ambassade de France à Vienne

Categories: Autriche

C’est l’histoire de rencontres et d’une amitié avec l’épouse de l’ambassadeur de France à Vienne qui a conduit le Point-Cœur à organiser un concert dans cet « espace ouvert pour la musique et le cœur » :

A gauche, Pascale, la femme de l’ambassadeur de France à Vienne

« Si tout le monde faisait comme vous, il y aurait moins de malheur sur terre. »

C’est avec ces mots que Pascale, l’épouse de l’ambassadeur de France nous adressait ses remerciements au terme de la soirée organisée avec elle. Le temps d’une soirée, c’est toute l’ambassade de France, l’un des plus beaux bâtiments de Vienne, qui fut transformée en Point-Cœur. L’histoire remonte, en fait, à l’anniversaire de Points-Cœur en 2015, où l’occasion nous fut donnée d’y organiser une belle soirée. La beauté, la simplicité et la joie de cet événement ayant particulièrement marqué la femme de l’ambassadeur, promesse fut faite de renouveler l’expérience avant leur départ de Vienne. Ce fut chose faite dans un premier temps avec une sympathique réception, le 2 janvier pour notre groupe de « vacances théologiques ». A cette occasion, nous avons bénéficié d’une visite guidée de ce bâtiment extraordinaire, seule ambassade française dans le monde à avoir été construite à cet effet. Chaque espace bénéficie de son ambiance et son charme particulier, d’où notre désir d’organiser à nouveau un événement « qui fasse crier les pierres ». En bon Viennois, on ne crie pas, mais on chante, d’où le concept « Ein offener Raum für die Musik und das Herz », mettant en valeur aussi bien ce chef-d’œuvre architectural que beaucoup de nos amis musiciens. Nos quatre-vingt-dix invités furent conduits d’un espace à l’autre par la musique offerte par neuf amis artistes, passant de Brahms aux chants corses pour terminer par Fauré. Une étape fut consacrée à écouter le témoignage de Jennifer Haindl, fraîchement rentrée du Point-Cœur de Chengalpett et à regarder une présentation du Point-Cœur de Grèce, au bénéfice duquel fut organisée la soirée. Les regards des invités en dirent long sur la surprise de vivre une telle communion dans un lieu si officiel et impressionnant. L’épouse de l’ambassadeur fut tellement heureuse de terminer ces trois ans d’évènementiel à Vienne par une rencontre d’une telle qualité humaine et musicale. Son époux, Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur, quant à lui, le cœur ouvert par la musique, nous gratifia à la fin de la soirée d’un concert de clavecin d’un niveau impressionnant.

Père Clément Imbert

EnregistrerEnregistrerFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin