Au cœur des inondations au Pérou

Categories: Pérou,Servantes

Au Pérou, les Servantes de la Présence de Dieu habitent le long du fleuve Lurin qui comme tant d’autres fleuves est sorti de son lit poussé par le phénomène du « Niño ». La maison des sœurs a été inondées et les sœurs et leurs hôtes ont du être évacués dans la nuit du 15 au 16 mars. Sr Alix raconte cette expérience partagée avec leurs voisins :

Dans le fleuve Lurin pendant les camps d’été

Depuis mi mars, le Pérou souffre des conséquences du « Niño », phénomène bien connu des météorologues. Cette année, il est particulièrement fort, et les pluies dans les montagnes ont provoqué de nombreuses inondations dues au débordement des fleuves.

De manière inattendue, il nous a été donné de partager bien concrètement la Croix qui a atteint de nombreuses familles : notre prieuré Marie, Refuge des pécheurs, a été inondé d’eau sale et de boue dans la nuit du 15 au 16 mars, nous obligeant à évacuer rapidement la maison, avec l’aide de notre gardien et des voisins, avant que l’eau montante ne nous empêche de sortir. Grâce à Dieu, nous sommes tous sortis totalement indemnes : les 5 jeunes du Point-Cœur qui étaient chez nous pour leur journée de repos, une famille d’amis que nous accueillions pour quelques jours avec leurs cinq enfants, notre gardien et les sœurs. Nous avons été accueillis avec beaucoup de chaleur par des voisins. Depuis dix jours, des sœurs qui habitent le village nous offrent l’hospitalité avec une générosité exceptionnelle. Les volontaires ont pu rejoindre leur Point-Cœur, et la famille trouver une autre maison. Quant à nous, nous descendons chaque jour au prieuré pour accomplir un long travail de ménage et de récupération de ce qui a été endommagé par la boue, et attendons impatiemment de retourner vivre chez nous, ce qui devrait pouvoir se faire prochainement.

Sans aucun doute, cet événement n’est pas juste un « mauvais coup du sort », ou la malchance d’habiter juste à un des endroits où le fleuve Lurin a débordé ! Au milieu de cette boue, nous découvrons beaucoup de pépites d’or, petites et grandes, mais toutes précieuses ! L’accueil des sœurs qui donne l’occasion de mieux nous connaître ; la sollicitude de tant de nos amis des environs ou de Lima, qui se sont précipités depuis le premier jour pour venir nous voir, nous apporter de l’eau, des vivres, du matériel de ménage, tout ce dont nous avons besoin, mais aussi chausser leurs bottes et leur gants en plastique, retrousser leurs manches et mettre pieds et mains dans la boue pour nous aider physiquement ; la bonté des prêtres du diocèse venus nous rendre visite, célébrer la messe maintenant que la chapelle est nettoyée, nous envoyer des jeunes de leurs paroisses ou foyers pour nous aider… Tant de visages me viennent à l’esprit d’amis envoyés du Seigneur pour nous soutenir dans cette épreuve ! Même s’il nous reste encore des semaines de travail, nous faisons l’expérience de n’être pas seules, que le Seigneur, vraiment, ne nous abandonne pas ! A travers cela, Il nous donne même de partager un tout petit peu de Sa descente dans la boue de notre péché, nous rappelant aussi notre condition de fils qui dépendent pour TOUT de leur Père. Que Sa volonté soit faite en nous !

Sr Alix, Servante de la Présence de Dieu au Pérou

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin