Camps d’été pour les enfants à Montevideo

Categories: Uruguay

Camp version 2017 à Montevideo

Le Point-Cœur de Montevideo a profité de l’été pour organiser trois pour des âges différents de garçons et filles, une belle première !

Les grandes vacances en Uruguay sont l’occasion de passer davantage de temps avec les enfants de notre quartier du Point-Cœur de Montevideo, d’apprendre à les connaître un peu plus et autrement et de soutenir leurs parents par notre présence aux côtés de leurs enfants.
Grâce à l’aide de nombreux donateurs, tant en France que dans notre quartier et notre ville, nous avons pu organiser trois camps d’été : un de garçons de 8 à 12 ans, un d’adolescents de 13 à 15 ans et un de filles de 8 à 11 ans.
Le fait d’aller camper et de laisser leur maison quelques jours est un événement. Le changement, de fait est significatif ; les enfants grandissent dans des rues difficiles et dans des foyers souvent blessés par l’abandon, la violence, le manque d’attention… Alors ces trois jours passés avec eux, nous ont montrés combien le plus important se situait avant tout dans notre attitude auprès d’eux et dans les choses les plus simples et quotidiennes de ces journées. Ce sont ces petites choses qui rendent les sorties en bord de mer et les grands jeux en plein air encore plus beaux : prendre le temps de partager le repas autour d’une même table, vivre ensemble, découvrir leurs capacités et les encourager, les corriger sans peur et voir combien ils en ont soif. Finalement, il s’agit de profiter de chaque jeu, chaque acte de la vie quotidienne, chaque conversation pour réveiller dans leur cœur leur soif de faire le bien, de regarder leurs talents et leurs difficultés, et de trouver la joie de faire les choses ensemble. Un grand appui fût de pouvoir compter sur des amis uruguayens qui nous accompagnèrent pour cuisiner ou simplement nous aider avec les enfants. Et le petit miracle de cette année fût sans nul doute de partir en vacances avec les adolescents qui, il y a un an, lançaient des pierres sur notre maison et avec lesquels il nous était très difficile de converser. Ils ont durant l’année commencer à jouer au foot chaque semaine avec Alexis et Bernardo et aujourd’hui, une belle amitié est né avec eux et leurs familles.

Mathilde C.

 Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: Claire Lefranc