Café littéraire à Tegucigalpa, Honduras

Categories: Honduras

CafeLitteraireHonduras1

Café Littéraire à Tegucigalpa

Le samedi 9 mai dernier était organisé au Point-Coeur Santa Maria Goretti un « Café Littéraire » sur thème d’ « Art et compassion », pour offrir aux amoureux de la poésie un espace pour partager cette passion commune.

Nous comptions parmi nous le poète Samuel Trigueros Espino – prix national de littérature – rencontré grâce à Felipe, un volontaire Chilien ; étaient présents des amis du quartier – notamment don René, notre voisin, l’homme aux mille instruments -, des amis venus d’autres quartiers de Tegucigalpa, ainsi que les membres de la Fraternité Saint-Maximilien Kolbe. Tous réunis pour passer un après-midi entre vers et rimes.

Cette rencontre commença par un échange guidé par notre invité, qui en ouvrit le thème : « Art et compassion, la mission du poète, témoin de la beauté ». Puis vint le « Café Littéraire » proprement dit, tant attendu, qui prit la forme pendant plus d’une heure d’un « micro ouvert » pour tous ceux qui souhaitaient partager leur poésie, qu’il s’agisse de vers personnels exprimant leurs sentiments les plus profonds, ou de leurs versets favoris auxquels leur cœur vibre. Personne ne fut en reste : Samuel, les volontaires du Point-Cœur, et même certains amis du quartier prirent le micro à tour de rôle, pour l’émerveillement de tous ceux qui étaient présents.

Le temps paru se suspendre cet après-midi-là, jamais on n’avait vu cela dans un quartier comme le nôtre, mais il fallu se séparer à la nuit tombée. Avec l’espoir de pouvoir renouveler l’expérience.

Francisca (Chili), volontaire au Honduras

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: Claire Lefranc