Anita, accueille depuis 23 ans à la Fazenda do Natal

Categories: Brésil

Anita vit depuis 23 ans à la Fazenda do Natal.

D’origine croate, elle a beaucoup voyagé, plongée dans le monde artistique étant elle-même peintre et pianiste. Puis, les sœurs de la Charité l’ont accompagnée à la Fazenda do Natal, alors qu’elle s’était retrouvée seule et souffrait de schizophrénie. Anita a fait de la Fazenda sa demeure et elle se souvient et prie pour chaque personne y ayant vécu.

Depuis quelques temps, Anita a considérablement diminué, physiquement et intellectuellement. Elle marche, toute penchée, écoute les oiseaux en parlant et faisant des gestes en relation à ce qu’elle croit voir. Parfois, elle est terriblement tourmentée par je ne sais quoi, mais, redevenue docile, elle écoute et acquiesce lorsque nous lui disons que « cela n’est pas réel ». La plupart du temps, elle est joyeuse et affectueuse, désormais dépendante pour beaucoup plus de choses (bain, repas, prise de médicaments, coucher… mais surtout avide de présence et… de cafezinhos !)

Son ami de prédilection reste Diego qui lui souffre de paralysie cérébrale et demeure parmi nous depuis plus de vingt ans : tous les deux se comprennent à merveille. Elle tressaille de joie quand viennent des enfants et se sent en sécurité à la Casa Santa Teresinha, avec Caroline mais surtout Pequena (la petite) surnom qu’elle donne à Lucie !  Elle aime être accueillie de maison en maison, le petit café du padre n’étant pas de refus…

Nous vivons avec elle beaucoup de moments de simplicité joyeuse, jusqu’au boa noite (bonne nuit) dans son lit, où elle nous remercie d’une manière si touchante et nous redit son désir d’aller au ciel. Anita nous bouleverse par sa paix dans son tourment, son amitié, son amour pour les oiseaux et les crapauds, son abandon entre nos mains et surtout entre celles du Père. Elle demeure un mystère pour nous en même temps qu’une présence précieuse par ce qu’elle nous dit de la confiance en Dieu seul. Quel privilège d’être à ses côtés !

Nous sommes en cours d’investigations neurologiques car son psychiatre soupçonne qu’elle soit entrée dans une démence sénile en plus de sa schizophrénie. Le système de santé public ne permettant pas de répondre à tous les besoins de praticiens et d’examens nécessaires à la santé d’Anita, nous devons nous tourner, en partie, vers des professionnels du secteur privé.

Nous confions Anita à vos prières et, pour ceux qui souhaiteraient soutenir Anita contactez-nous en écrivant à : contact@pointscoeur.org

 Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin