Un ami devenu patient d’Alina à Berlin

Categories: Allemagne

Alina, membre permanente et en mission au Point-Cœur de Berlin, travaille comme infirmière dans une clinique. Elle raconte le jour où l’un de leurs amis est devenu l’un de ses patients :

Alina, au travail, Berlin 2018

Fritz et Maria sont de grands amis à Berlin depuis la fondation du Point-Cœur. Notre amitié a beaucoup grandi ces dernières années, nous avons célébré les fêtes de Noël, de Pâques, les anniversaires et nous avons partagé des moments tout simples d´amitié, dans une grande joie et communion.

Il y a un mois, Maria a appelé  pour m’annoncer la maladie de Fritz. Le diagnostic, découvert providentiellement, était « cancer du rein ». Le mot « cancer » provoque toujours  une grande peur, même si de nos jours, on dispose de différentes thérapies qui permettent d’améliorer le pronostic. Mais la panique reste souvent la première réaction devant ce diagnostic et il est difficile de transmettre l´espérance aux patients. Les médecins en cabinet, souvent débordés par leur travail, renvoient les patients dans les cliniques spécialisées, sans donner d’informations très détaillées. Ce fut le cas pour nos amis.

En annonçant cette nouvelle, Maria m´a partagé  qu’après avoir appelé plusieurs cliniques urologiques, c’est celle où je travaille qui a donné le plus rapidement un rendez-vous pour l’opération. Je ne savais si me réjouir ou pleurer car je sais bien le chemin que font mes patients à l’hôpital et je ne le souhaitais pas du tout à l’un de mes amis. Mais Dieu avait prévu autre chose. Fritz a rencontré mon chef en vue d’une opération et il s’est retrouvé dans mon service. Ce fut pour moi le moment de faire confiance à mes collègues et de prier eux.

Sur le chemin quotidien vers mon travail, je me réjouissais de retrouver le visage de Fritz dans mon service. Je n’y tenais pas, mais Fritz a été placé dans mon group de patients. Ce n’est pas facile de prendre soin de ses propres amis. Mais cela m’a appris à être entièrement au service de l’autre.

C´est la première fois que notre ami était hospitalisé et c’est aussi une des premières fois qu’il était dans un monde inconnu sans son épouse. Il était un peu comme un enfant. Il avait confiance. Quand nous nous sommes rencontrés, il s’est mis à pleurer de joie de voir un visage connu. Finalement je me suis rendu compte que tout cela était Providence pour notre ami : il n´avait pas tant besoin de mon aide professionnelle ou de conseils, mail plutôt d’une amie, d’une présence dans ce milieu hospitalier aseptisé. C’était la réponse de Dieu à ses prières.

L´opération s’est bien passée et après une semaine, Fritz a pu rentrer à la maison. Ce fut beau de voir la gratitude de Fritz et Maria envers tous mes collègues. Grâce à eux, j´ai appris à les regarder avec beaucoup plus de reconnaissance.  A la fin, Fritz connaissait tout le monde et il tenait à ce que je remercie chacun. Il m´a offert un nouveau regard sur la réalité de mon service de travail, sur mes collègues…

Son séjour à hôpital a aussi été une expérience partagée par la communauté, car nous lui avons rendu visite l’un après l’autre. Il était tellement ému que nous lui rendions visite et priions avec lui… Jamais je n´avais vu une telle attitude de reconnaissance pour une simple visite… L´amitié partage tout, dans la joie et la douleur.

Alina D.

Fritz fêtant un anniversaire au Point-Cœur, Berlin 2018

 Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: admin