Père Pieter, un nouvel ami au Ciel

Categories: France

Notre bon père Pieter Declercq, missionnaire seize ans au Rwanda, curé de Vieux-Moulin dès 1997, a rejoint la maison de son Père dans les bras de Notre-Dame-de-Lourdes le jeudi des Cendres, 11 février 2016 vers 22h.

P.Pieter

Père Pieter

Après avoir passé un mois à l’hôpital de Compiègne et un mois dans une unité de soins palliatifs, il s’est éteint paisiblement, sa petite sœur Godelieve et sa fidèle amie Johanna à ses côtés. Sur sa table de nuit, une petite statuette de Notre-Dame de Lourdes veillait et face à lui un grand tableau paraphé des signatures de dizaines d’amis et d’enfants venus recevoir ses derniers jours son ultime bénédiction silencieuse, cœur à cœur. Jour et nuit, Godelieve et Johanna se sont relayées à ses côtés accueillant chacune des visites avec délicatesse et bienveillance.
Que de chapelets et de prières récités à son chevet ! Que de grâces reçues jusqu’au bout ! Quelle immense consolation d’avoir pu ainsi contempler un peu plus le mystère eucharistique par lui, avec lui et en Lui !
Le lendemain soir, vendredi, père Pieter était de retour chez lui, dans son église St Mellon de Vieux-Moulin. Le samedi durant, nous avons pu veiller son corps, chacun des villageois se relayant pour venir une dernière fois admirer celui qui s’est efforcé de conduire son petit peuple vers Dieu. Et à l’heure où le soleil se couche, nous étions une cinquantaine pour assister à la messe en sa présence. 
Mon Père, je m’abandonne à toi !
Tous regroupés autour de la dépouille de père Pieter – enfants et parents – notre prière était fervente lors de la fermeture du cercueil. Instants d’éternité assurément ! Moments d’immense grâce pour notre petit village !

Ses obsèques qui ont eu lieu le mercredi 17 février dans l’église St Sulpice de Pierrefonds. Il repose maintenant dans le cimetière de Vieux-Moulin car, comme le dit si bien sa petite sœur : « il était missionnaire ! Alors il est normal qu’il repose parmi son troupeau ! ».
Une autre messe aura lieu plus tard dans ses Flandres natales et une plaque sera apposé sur le caveau familiale.
Nous confions Godlieves et Johanna à vos prières et vous invitons à rendre grâce pour la vie de notre bon et saint père Pieter.

Et comme il aimait à le dire : « Points-Cœur, ça n’est pas poing cœur, c’est le CŒUR un point c’est TOUT ! »

Alexandre D., membre permanent de Point-Cœur

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Author: Claire Lefranc